Associations : L’heure du rebond ?

Après une fin de saison compliquée pour cause de Coronavirus, les voyants semblent désormais au vert pour une reprise des activités malgré une prudence et des mesures sanitaires à respecter. Dans ce contexte si particulier, comment préparer la reprise au mieux et anticiper les problématiques futures ?

1/ Accentuez la communication

Alors que la Réunion à l’instar du reste de la France sort d’une situation tout à fait inédite, la majorité des habitants est encore plongée dans des préoccupations liées à la crise sanitaire. Le report des vacances, la perte économique durant le confinement, la rentrée scolaire à préparer… Ainsi donc, la reprise associative a peut-être été reléguée au second plan au vues de toutes les inquiétudes qui occupent l’esprit du grand public sans parler du fait que les règles concernant l’ouverture des établissement et l’accueil du public changent chaque semaine. Et pourtant, reprendre le sport ou son engagement bénévole est un excellent moyen de sortir la tête de l’eau et de prendre du recul face à la situation. N’hésitez donc pas à employer plus de moyens que d’ordinaire afin de faire savoir que vous êtes ouvert et disponible à l’accueil des pratiquants. Utilisez tous les leviers mis à votre disposition (réseaux sociaux, petites annonces, mails, flyers…) pour faire connaître vos créneaux d’ouverture et la nature de vos activités. Si la reprise s’avère véritablement timide, n’hésitez pas à proposer des formules avantageuses (réductions, cours offert…) afin de persuader plus d’adhérents.

2/ Rassurez les futurs adhérents

Le coronavirus est encore dans tous les esprits et à juste titre puisque personne n’est à l’abri d’une seconde vague. À l’instar de la majorité des instances sportives, adoptez des mesures d’hygiènes afin de rassurer les pratiquants mais surtout faîtes-le savoir. Les parents seront heureux de connaitre leur enfant d’un cadre protégé et seront plus à même de les laisser pratiquer. Désinfections du matériel, accueil de groupes moins nombreux, mesures de distanciations, n’hésitez pas à communiquer sur les mesures adoptées par votre association.

3/ Faîtes le tour des aides et soignez votre dossier sponsoring.

Que ce soit par rapport à la crise sanitaire ou vis-à-vis des nouvelles équipes municipales, de nombreux dispositifs existent au niveau de la commune, de la région ou sur le plan national pour accompagner les associations. Et si cette période particulière était l’occasion de prévoir un nouveau départ pour votre association ? Retravailler votre positionnement, votre logo et ou encore vos réseaux sociaux pour aborder cette nouvelle décennie autrement. L’occasion également de redéfinir son dossier sponsoring et de mettre en avant son association auprès des professionnels désireux de communiquer autrement et de retrouver de la proximité avec les consommateurs.

Pour toutes aides concernant votre charte graphique et/ou votre dossier sponsoring, n’hésitez pas à contacter AssoStory (hello@assostory.re).

4/ Anticipez les problématiques de demain.

Le Covid-19 devra servir de leçon au gouvernement mais aussi à chacun d’entre nous. Le confinement a montré des nombreuses failles dans le business model des entreprises et des associations mais a aussi ouvert la voie à des nouvelles opportunités notamment sur le digital. Preuve est-il, s’il en fallait encore, que le numérique a toute sa place à jouer dans les associations de demain. Raisons pour laquelle votre activité devra désormais se pratiquer en physique mais également se décliner sur le web que ce soit via les réseaux sociaux ou un site internet performant.

Là-encore, des dispositifs existent pour vous permettre d’accélérer votre transitions digitale et AssoStory peut vous accompagner dans cette démarche.